top of page
  • antoinevalle

Supprimer la période d’essai, une stratégie payante ?

En 2021, Saur, fournisseur d’eau potable en France et à l’international, a remporté le Prix de l’Innovation RH. La raison ? La direction des ressources humaines de l’entreprise a bousculé les codes du recrutement, en choisissant de supprimer la période d’essai pour les collaborateurs fraîchement embauchés en CDI.


Contrairement aux idées reçues, aucune entreprise n’est tenue d’inclure une période d’essai dans ses contrats de travail. D’ailleurs, l’article L1221-19 du Code du travail mentionne uniquement que "le contrat de travail à durée indéterminée peut comporter une période d'essai."


Par bien des aspects, la suppression de la période d’essai présente des avantages, tant pour les nouvelles recrues que pour les RH. Cette approche semble audacieuse, et pourtant, elle apparaît comme une solution pour attirer les meilleurs talents, tout en encourageant dès le départ une relation de confiance entre employé et employeur. Le cabinet de recrutement Rinnovo vous explique pourquoi.



Supprimer la période d'essai en entreprise, signature du contrat de travail


La période d’essai en entreprise, perçue comme un filet de sécurité


Pour les salariés et les entreprises, la période d’essai apparaît comme un filet de sécurité. Cette dernière s’impose au salarié si elle est prévue dans son contrat de travail ou dans la lettre d’engagement qu’il a signée.


Tester la collaboration pour réduire le risque d’échec dans la durée


Pour l’employeur, il s’agit avant tout d'évaluer les compétences techniques et les soft skills du nouveau collaborateur dans un contexte professionnel réel, sur une période donnée. C’est l’occasion de déterminer s’il s’intègre à la culture d’entreprise et répond à ses valeurs, ainsi qu’à ses attentes.


Côté employeur, la période d’essai permet donc de tester la collaboration afin de réduire le risque d’échec dans le temps. Ce garde-fou l’autorise à rompre le contrat de travail pendant la période d’essai en CDI. Si tel est son souhait, aucune procédure particulière ne s’impose.


Néanmoins, l’employeur se doit de respecter un délai de prévenance s’il décide de rompre la période d’essai. Concrètement, il est tenu de prévenir le collaborateur en amont. Le délai de prévenance varie en fonction de la durée de sa présence dans l’entreprise. Par exemple, il est d’un mois dès 3 mois de présence.


Une réelle sécurité pour les employés ?


Bon nombre d’employés considèrent que la période d’essai leur offre une sécurité dans leur choix professionnel pour se familiariser avec leur nouvel environnement de travail. C’est l’occasion pour eux d’évaluer les attentes du poste et de l'entreprise avant de s'engager sur le long terme.


La période d’essai donne aussi aux employés la liberté de rompre leur contrat de travail s'ils constatent que l'entreprise ou le poste ne correspond pas à leurs attentes. Dans ce cas, ils échappent à un préavis de plusieurs mois. Un délai de prévenance s’impose toutefois. Ce dernier est de 24 heures si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours, et de 48 heures si elle est de 8 jours au moins.


Attention cependant. La rupture de la période d’essai n’est pas sans risque pour le salarié. Il ne bénéficie ni d’indemnités, ni d’une possibilité de retour automatique chez son ancien employeur.



Supprimer la période d’essai : de multiples avantages pour les nouvelles recrues


Pour de nombreux salariés, la période d’essai demeure une source d’anxiété. C’est notamment le cas pour ceux qui sont déjà en poste et hésitent à franchir le pas. Quitter un travail pour un autre, sans savoir s’il sera pérenne, reste un vrai sujet d’interrogation. La suppression de la période d’essai présente des avantages incontestables pour les salariés.


Moins d’anxiété et d’incertitude


Certains employeurs imposent une longue période d’essai à leurs nouvelles recrues, de 4 mois, voire de 8 mois quand cette dernière est renouvelée, ce qui est souvent le cas. Cette phase de transition favorise l’anxiété et l’incertitude des salariés.


En l'absence de période d'essai, les employés ont conscience que l'entreprise a fait le choix de les intégrer immédiatement, sans la nécessité d'une phase probatoire. Une telle certitude réduit l’anxiété liée aux interrogations quant à la pérennité de l'emploi. Les salariés se sentent ainsi davantage en sécurité.


L’absence de pression liée à la période d’essai évite que les talents nouvellement recrutés continuent à rechercher un travail, par peur d’une rupture de la période d'essai. Ces derniers travaillent ainsi dans un environnement professionnel plus serein et se concentrent davantage sur leurs performances et leur contribution à l'entreprise.


Un climat de confiance immédiat


En décidant de ne pas imposer de période d'essai, l'employeur envoie un signal fort à ses salariés. Ce choix contribue à construire une relation basée sur la confiance mutuelle. Un tel climat de travail a une influence positive sur la motivation des employés. Nombreux sont ceux à considérer la suppression de la période d’essai comme une reconnaissance de leurs compétences et de leur valeur au sein de l’entreprise. Cela renforce également leur confiance en eux.


L’onboarding au sein de l'équipe et de l'entreprise s’en trouve facilitée. Le sentiment d'appartenance s’accroît et les nouvelles recrues s’impliquent davantage dans les missions et les objectifs de l'entreprise. Les nouveaux employés se sentent également plus à l'aise pour se lier à leurs collègues. Il sont moins enclins à rester en retrait ou à craindre d'être jugés pendant cette période d'observation.


Un accès à la location et à la propriété facilité


Le fait de supprimer la période d'essai offre une plus grande stabilité financière aux collaborateurs dès leur prise de fonction. Les propriétaires et les agences immobilières exigent des garanties, ce que la période d'essai ne peut assurer. Les salariés se montrent plus ouverts à déménager pour un nouvel emploi s’ils ne sont pas soumis à une longue période d’essai.


Cela ne freine pas les salariés dans leur projet d'achat ou de location, ce qui limite les incertitudes quant à leur stabilité financière à moyen terme. Ils bénéficient ainsi d’une plus grande visibilité pour planifier ce type de projet. Les employés désirant effectuer un achat immobilier accèdent plus facilement à la propriété et sont davantage éligibles à un prêt bancaire.



Les bénéfices d’une telle suppression pour l’employeur


Par sécurité, certains collaborateurs continuent à passer des entretiens de recrutement, notamment lorsque leur période d’essai s’éternise. Et s’ils trouvent mieux ? Ils n’hésitent pas à quitter leur nouvel employeur. De plus, la période d’essai, aussi longue soit-elle, ne présage pas forcément de la collaboration dans la durée. Certains salariés manifestent beaucoup de sérieux pendant cette phase de test avant de montrer ensuite leur vrai visage, pas toujours aussi formidable, quand ils sont définitivement retenus.


Une solution pour attirer les meilleurs talents


Afin d’attirer les meilleurs talents, de plus en plus d’entreprises emboîtent le pas à des entreprises comme Saur et décident de supprimer la période d’essai. Dans le cadre d’une étude menée pour le compte d’Europe 1, le cabinet de recrutement Solinki dévoile que 22 % de ses offres d’emploi sont dépourvues de période d’essai.


En proposant une telle politique, les entreprises se distinguent de leurs concurrents. Il s’agit d’un argument de taille dans un marché où la bataille pour attirer les meilleurs talents s’intensifie. Les entreprises affirment leur volonté d’intégrer pleinement leurs nouveaux collaborateurs. Elles séduisent ainsi des candidats talentueux à la recherche d’une relation de confiance et de transparence dès le départ.


Une meilleure expérience candidat


La suppression de la période d’essai participe à l’amélioration de l’expérience candidat. Les candidats ressentent généralement moins d'incertitude lorsqu'ils savent qu’ils seront embauchés sans période d'essai. Cela améliore leur expérience en début de carrière et leur permet de s’intégrer plus aisément dans l'entreprise.


Ce processus permet de recruter des salariés motivés. Les candidats considèrent que leur employeur se montre transparent et engagé vis-à-vis d’eux. Par ricochet, les entreprises sont amenées à perfectionner leur méthodologie de recrutement. En ciblant les profils de manière plus précise et en intégrant directement les talents dernièrement arrivés, les employeurs augmentent leurs chances de retenir les collaborateurs sur le long terme, ce qui réduit le taux de turn-over et les coûts de recrutement.


Une marque employeur valorisée


Enfin, les entreprises améliorent leur réputation en tant qu’employeur de choix grâce à cette stratégie. En envoyant un tel message, elles affirment leur confiance dans leurs processus de recrutement et dans la capacité des nouvelles recrues à s'intégrer efficacement. Certains misent en plus sur la transparence des salaires, ce qui reflète une marque employeur rassurante.


La suppression de la période d’essai favorise un climat de travail plus serein et renforce la perception des candidats potentiels sur la manière dont l'entreprise considère ses collaborateurs. En misant sur cette stratégie de recrutement, les employeurs démontrent leur transparence et leur engagement envers les salariés. Indéniablement, cela influence positivement la perception que les candidats ont de la marque employeur.



De la nécessité d’améliorer la qualité de vos recrutements


Pour qu’elle soit un franc succès, la suppression de la période d’essai implique des recrutements plus minutieux. C’est la condition sine qua non pour garantir une réelle qualité de recrutement et intégrer les nouveaux employés du mieux possible. Voici quelques points à considérer avant de sauter le pas.


L’évaluation approfondie des profils


Sans période d'essai, l'évaluation préalable des compétences, de l’expertise et des valeurs des candidats doit être plus rigoureuse. Les entreprises doivent s'assurer que les profils sélectionnés correspondent étroitement aux besoins du poste.


L’analyse des soft skills et de la personnalité des candidats présente d’autant plus d’importance. Les processus de recrutement intègrent idéalement des méthodes d'évaluation approfondies pour déterminer les compétences comportementales et interpersonnelles des potentielles recrues.


L’adéquation entre les profils et la culture d’entreprise


Chaque entreprise possède des valeurs et des principes qui façonnent sa culture. Une culture d'entreprise repose également sur des méthodes de travail et de communication, ainsi que sur des attentes en matière de performance. Les personnes en charge des “ressources humaines” ont tout intérêt à évaluer comment les candidats intègrent ces valeurs dans leur façon d'être et d'agir.


Les employeurs ont besoin d’être sûrs que les candidats s'adapteront aisément à ces pratiques et à ce nouvel environnement de travail. Lorsque les valeurs et la personnalité d'un candidat s'alignent avec la culture de l'entreprise, son intégration est d’autant plus harmonieuse. Cela réduit le risque de conflits, de malentendus ou de difficultés d'adaptation une fois que le candidat est embauché.


L’investissement dans la formation et l’intégration des collaborateurs


Lorsque les nouveaux collaborateurs rejoignent l'entreprise sans période d'essai, investir dans leur formation et leur intégration revêt une importance capitale. Il s’agit d’un gage de succès. Une formation complète permet aux employés fraîchement arrivés de comprendre rapidement les processus, les politiques internes et les attentes de l'entreprise. Ils sont donc opérationnels et productifs plus rapidement.


Une formation ciblée sur les compétences spécifiques au poste ou sur l'utilisation d'outils internes contribue à de meilleures performances dans leur mission. Notez que les employés qui reçoivent une formation et une intégration solides sont davantage susceptibles de rester dans l'entreprise. La stabilité et l’esprit d’équipe en sont renforcés.


La suppression de la période d'essai incarne un réel changement de paradigme en matière de recrutement. Elle renforce la réputation des entreprises en tant qu'employeurs de choix, attire les meilleurs talents et contribue à une meilleure performance et rétention des employés. Que vous proposiez ou non une période d’essai aux nouveaux talents qui rejoignent votre entreprise, Rinnovo vous accompagne dans vos recrutements. Notre cabinet est très actif dans le domaine du droit.

29 vues0 commentaire
bottom of page