top of page
  • antoinevalle

15 gestes écoresponsables à adopter en entreprise

Comme à la maison, vous avez le pouvoir d’agir au travail pour limiter l’impact de vos activités professionnelles sur l’environnement. Grâce à des gestes écoresponsables faciles à appliquer, l’ensemble des collaborateurs peut diminuer significativement son empreinte environnementale.


Bien des aspects de votre quotidien en entreprise sont à la source de gaspillage et de consommation d’énergie : stockage des données, usage des équipements informatiques, éclairage, chauffage, ou encore déplacements entre le bureau et la maison. Les chiffres partagés par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) à ce propos sont édifiants.


En France, un salarié du secteur tertiaire produit en moyenne 120 à 140 kg de déchets par an. Le papier représente d’ailleurs la moitié de ces déchets, soit l’équivalent de 24 ramettes par an et par collaborateur. Les équipements informatiques concernent 21 % de la consommation d’électricité, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Quant au chauffage, il est responsable de la moitié des consommations d’énergie au travail.


Sachant qu’en France 46 % de la population active travaille dans des bureaux, il est nécessaire d’adopter de bons réflexes collectifs pour renverser la vapeur. L’équipe de Rinnovo a répertorié 15 gestes écoresponsables à adopter en entreprise et à partager avec vos collègues.


Collaborateur tenant dans sa main un arbre, symbole des écogestes à adopter en entreprise.

1 — Mettre en place un éclairage à extinction automatique


Pour réduire l’empreinte écologique de votre entreprise au quotidien, limitez l’éclairage dans les sanitaires, les couloirs et les espaces peu fréquentés. Les systèmes d’éclairage automatiques s’éteignent s’ils ne détectent aucune présence après un certain temps. Vous réglez la durée de l’éclairage, pour une extinction automatique le plus souvent comprise entre une minute et dix minutes.

2 — Installer des multiprises « coupe-veille » automatiques


Même en veille, les équipements informatiques consomment de l’énergie. Pour éviter ce gaspillage d’énergie, branchez vos appareils sur des multiprises « coupe-veille » intelligentes. Ces boîtiers détectent la chute de tension lors de la mise en veille et cessent alors d’alimenter les équipements.

3 — Intégrer quelques jours de télétravail mensuels


Le télétravail fait partie des écogestes d’actualité plébiscités, pour les nombreux bénéfices environnementaux qui en découlent. Il limite les déplacements entre la maison et le travail, tout en permettant aux entreprises de réduire la surface de leurs locaux. Attention néanmoins à ne pas oublier les écogestes en télétravail. Ne multipliez pas les réunions en visio, et connectez votre téléphone en wifi plutôt qu’en 4 G. En effet, le wifi consomme trois fois moins d’énergie que la 4G.

4 — Acheter des équipements de bureau reconditionnés


En comparaison avec les appareils neufs, les équipements de bureau reconditionnés présentent une empreinte carbone moindre puisqu’ils limitent les déchets. Contrairement au matériel d’occasion, le matériel reconditionné est remis à neuf après des phases de test, de nettoyage et de restauration. La qualité des équipements informatiques reconditionnés est donc au rendez-vous. De plus, ces produits bénéficient d’une garantie légale de conformité de deux ans.

5 — Investir dans des équipements de bureau plus économes


Lorsque vous souhaitez investir dans de nouveaux équipements informatiques, tournez-vous vers un matériel plus durable. Vous pouvez vous aider de l’indice de réparabilité des appareils, ainsi que des labels environnementaux tels que Epeat et TCO Certified. Ces derniers prennent en compte plusieurs paramètres : processus de fabrication, durée de vie du matériel, empreinte carbone, critères sociaux.

6 — Alléger les pages à imprimer grâce à un logiciel dédié


Le saviez-vous ? Selon les études menées par l’ADEME, un document sur quatre finit à la poubelle cinq minutes après son impression, et 16 % des documents ne sont jamais lus. Certains outils vous permettent d’optimiser la mise en page de vos documents et de réduire votre consommation de papier. Testez le logiciel gratuit GreenPrint pour alléger vos impressions.

7 — Utiliser la police d’écriture Ecofont


Pour limiter la consommation d’encre au sein de votre entreprise, pensez également à Ecofont. Cette police d’écriture économe est constituée d’interstices blancs, indétectables à l’œil nu. En l’appliquant à vos textes, vous réduisez votre consommation d’encre de 25 % lors de l’impression.

8 — Choisir un papier plus respectueux de l’environnement


Plusieurs écogestes permettent d’utiliser un papier respectueux de l’environnement. Certains produits minimisent le plus possible leur impact sur l’environnement. Ils présentent dans ce cas un label comme l’Écolabel européen ou le label l’Ange bleu. Pensez également aux papiers comportant des fibres issues de forêts gérées durablement et aux papiers recyclés.

9 — Trier ses mails au quotidien


Des milliards de mails sont envoyés dans le monde en l’espace d’une heure, et de trop nombreux courriels ne sont jamais ouverts. Le stockage de toutes ces données reste énergivore. En triant régulièrement vos mails, vous évitez ce stockage inutile d’informations. Supprimez les spams qui envahissent votre boîte mail au quotidien, et désabonnez-vous des newsletters que vous n’ouvrez jamais.

10 — Supprimer les pièces jointes de ses mails

Pour limiter le stockage de données, allégez le plus possible les pièces jointes que vous envoyez. Par exemple, compressez vos fichiers ou convertissez vos documents en fichiers PDF, en moyenne définition. L’idéal est même de supprimer les pièces jointes de vos mails en proposant à la place un lien menant à un site de dépôt temporaire ou à l’un des drives de votre entreprise.

11 — Sélectionner un moteur de recherche écoresponsable

Vos recherches sur internet présentent, elles aussi, un impact sur l’environnement. Un moteur de recherche écoresponsable a le mérite de favoriser des énergies renouvelables pour faire fonctionner ses data centers et de compenser son impact carbone en soutenant financièrement des projets sociaux et environnementaux. À titre d’exemple, le moteur de recherche Ecosia s’engage à planter 22 arbres dès que 1 000 recherches ont été effectuées.

12 — Créer des favoris dans son navigateur


Chaque requête formulée sur un moteur de recherche présente un impact environnemental. Néanmoins, la plupart des sites que vous consultez régulièrement apparaissent déjà dans votre historique de navigation. En vous rendant sur vos sites préférés depuis ce dernier, vous réduisez considérablement le poids de vos recherches. Plus simple encore : créez des favoris directement dans votre navigateur pour les sites que vous visitez plusieurs fois par semaine.

13 — Installer des économiseurs d’eau dans les sanitaires


Selon l’ADEME, un salarié travaillant dans un bureau en France consomme 10 à 30 litres d’eau par jour, hors climatisation et restauration. Pour diminuer efficacement ce pôle de consommation en entreprise, installez des économiseurs d’eau dans les sanitaires. Certains produits vous permettent d’économiser plusieurs litres par chasse d’eau tirée. D’autres dispositifs s’installent directement sur les robinets afin de réduire le débit de l’eau.

14 — Apporter ses propres repas au bureau


Si vous ne disposez pas d’un service de restauration d’entreprise sur votre lieu de travail, vous êtes certainement tenté d’acheter votre déjeuner dans les environs ou de vous le faire livrer. Or, en apportant vos repas au bureau plusieurs fois par semaine, vous limitez votre consommation de produits jetables et de déchets plastiques. Bien entendu, ne vous privez pas pour autant de déjeuners conviviaux avec vos collègues hors de votre entreprise.

15 — Remplacer les gobelets jetables de la pause café


La traditionnelle pause café au bureau présente également son lot de produits jetables et de déchets. Plusieurs écogestes permettent de préserver la planète. Supprimez les gobelets en carton et en plastique et demandez à vos collaborateurs d’apporter leur mug ou leur tasse. En ce qui concerne le café, le sucre, ou encore les biscuits, vous avez la possibilité de réduire le suremballage et les déchets en achetant ces produits en grand conditionnement.

Chacun a la possibilité de s’engager à l’échelle de l’entreprise pour réduire les impacts environnementaux liés à la vie de bureau. La somme de ces gestes écoresponsables tend vers un monde du travail moins énergivore et plus économe en ressources. En favorisant le développement d’écogestes au sein de votre entreprise, vous êtes certain de réduire la consommation énergétique au bureau tout en motivant vos collaborateurs à proposer de nouvelles pistes.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page