• antoinevalle

Comment se distinguer de la concurrence dans le monde du travail ?

Lors des processus de recrutement, nul n’a envie d’être perçu comme un candidat insignifiant dont personne ne se souviendra. Bien au contraire, chacun souhaite se distinguer et marquer les esprits grâce à ses savoirs professionnels et à ses qualités. Dans le monde de l’entreprise, il est donc capital de mettre en avant ses atouts et sa personnalité pour être embauché. Néanmoins, comment se démarquer au travail face aux autres profils ? Quelles soft skills mettre en relief ? Rinnovo vous livre ses conseils pour sortir du lot.

Personne qui se démarque de la concurrence au travail

Se démarquer au travail grâce à une approche pluridisciplinaire


Est-il nécessaire de se spécialiser afin d’être reconnu comme un expert incollable dans son domaine ? Certes, un profil spécialisé témoigne de la maîtrise pointue d’une somme de techniques et de connaissances. Néanmoins, un profil généraliste peut se révéler tout aussi attractif sur le marché de l’emploi grâce à ses nombreuses qualités.


Les profils généralistes valorisés sur le marché de l’emploi


Les recruteurs apprécient les candidats qui ont développé une approche pluridisciplinaire de leur métier, que ce soit au cours de leurs études ou au cours de leur carrière. Il s’agit là d’un réel talent qui permet de se démarquer. Cet atout est d’ailleurs davantage reconnu dans la culture anglo-saxonne. Néanmoins, les mentalités évoluent. Les profils généralistes trouvent aisément leur place dans de nombreux secteurs professionnels, comme la communication ou le droit.


Une étude publiée dans la Harvard Business Review en 2016 va d’ailleurs dans ce sens. Jennifer Merluzzi et Damon Phillips, deux professeurs américains, se sont penchés sur le recrutement de 400 étudiants américains diplômés des meilleures écoles de commerce aux États-Unis, entre 2008 et 2009. Les résultats de l’analyse se sont révélés très intéressants : les étudiants ayant des parcours pluridisciplinaires avaient plus de chances qu’on leur propose plusieurs offres d’emploi que les étudiants spécialisés en finance. Les profils généralistes, dans certains cas, ont même touché des primes bien plus généreuses que les profils spécialisés.


La pluridisciplinarité, preuve d’adaptabilité au travail


Cette approche professionnelle pluridisciplinaire est une preuve d’adaptabilité et de souplesse. Les profils généralistes ont la capacité de changer d’environnement aisément et d’effectuer un pas de côté afin d’apporter une vision plus globale à une situation. Ils jonglent avec brio entre plusieurs casquettes. Leur polyvalence leur permet donc de comprendre les besoins de leurs clients de façon plus intuitive. De plus, les profils pluridisciplinaires sont recherchés par les recruteurs pour leur curiosité et leur ouverture d’esprit.


Se distinguer par un parcours professionnel international


En donnant une dimension internationale à votre parcours professionnel, vous mettrez également toutes les chances de votre côté pour trouver un emploi. En effet, un cursus témoignant d’expériences personnelles et professionnelles à l’étranger sera mis en avant lors des processus de recrutement.


La maîtrise avancée d’une langue étrangère


Vos études et vos expériences professionnelles à l’étranger vous offrent un avantage important. Cela vous permet de vous démarquer des autres candidats. En effet, à capacités égales, un profil professionnel international fera toute la différence. Ce dernier prouvera les compétences que vous avez développées leur de votre immersion dans un autre pays.

L’atout majeur d’un parcours international réside dans la maîtrise avancée d’une langue étrangère. En vivant à l’étranger, vous avez pratiqué la langue de votre pays d’adoption au quotidien. Cela vous sera particulièrement utile si l’emploi de vos rêves nécessite d’utiliser couramment une langue étrangère avec vos interlocuteurs.


La capacité à appréhender les différences culturelles


Grâce à un cursus international, vous êtes plus à même d’appréhender les différences culturelles dans le cadre de votre profession. En effet, vous connaissez d’autres univers, d’autres us et coutumes. Vous bénéficiez d’une ouverture d’esprit certaine. C’est la preuve que vous serez capable de vous adapter aux différents points de vue de vos interlocuteurs dans votre métier. Cette dimension est utile dans certaines professions, notamment celle d’avocat « corporate », dans le cadre d’opérations transfrontalières.


Les soft skills acquises grâce à un parcours professionnel international


Au-delà des aptitudes techniques, un parcours professionnel international permet de développer des soft skills. À l’étranger, vous avez forcément été confronté à des difficultés que vous avez dû surmonter. Les recruteurs sont sensibles aux profils capables de mesurer les problèmes et de faire face aux obstacles. De plus, vivre à l’étranger nécessite de s’acclimater et de trouver ses marques. Il s’agit d’un marqueur de flexibilité, ce qui est d’autant plus apprécié en entreprise.


Certaines de ces soft skills sont d’ailleurs transmises lors des cours dans certaines universités des États-Unis. C’est le cas des cours de négociation dans les facs de droit. Les avocats et les juristes ont besoin de cette compétence dans l’exercice de leurs fonctions. Conduire une négociation ne s’improvise pas. Un professionnel du droit doit connaître les étapes d’un processus de négociation ou être capable d’élaborer une stratégie. C’est une compétence qui complète ses savoirs techniques.

Parmi la multitude de profils sur le marché de l’emploi, il est possible de se démarquer au travail. Développer une approche pluridisciplinaire de son métier est une preuve d’adaptabilité, tout comme le fait de donner une dimension internationale à ses études ou à sa carrière. Soyez-en certain, les processus de recrutement s’attardent davantage sur ceux qui sont capables de transposer leurs talents personnels dans le monde du travail.

29 vues0 commentaire