• antoinevalle

Le désengagement des salariés est-il inévitable ?

Bien qu’il soit d’actualité, le désengagement des salariés ne date pas d’hier. Dans la nouvelle Bartleby de Melville, parue en 1853, le personnage éponyme se détache de ses engagements professionnels au fil du récit. À chaque injonction de son employeur, il se contente de répondre « I would prefer not to ».


De nos jours, certains collaborateurs ressentent la même lassitude que Bartleby. Leur motivation et leur engagement se sont peu à peu étiolés. Le fossé continue de se creuser entre les managers, les ressources humaines et les employés. Inévitablement, ce désengagement des salariés a des conséquences négatives pour les entreprises : il fait fuir les talents au lieu de les attirer.


Dans cet article, faisons le point sur :

  • les facteurs du désengagement des salariés au sein de l’entreprise ;

  • les signes de démotivation au travail ;

  • les solutions et les actions à mener pour lutter contre ce désengagement.

Salariée démotivée au bureau qui s'ennuie et regarde à l'extérieur

Un désengagement vis-à-vis des missions et de l’entreprise


D’après le rapport State of the Global Workplace 2022 de l’institut Gallup, l’engagement des collaborateurs européens apparaît bien inférieur à la moyenne mondiale. Si nous nous penchons sur l’état d’esprit des employés français, ils ne sont que 6 % à se sentir impliqués dans leur travail, d’après l’étude menée par Gallup. Les salariés se détachent à la fois de leur entreprise et des missions qui leur sont confiées.


Comment se manifeste la démotivation d’un salarié ?


En tant qu’employeur ou manager, vous avez peut-être remarqué plusieurs signes de désengagement qui ne trompent pas chez les collaborateurs. Certains employés se détachent émotionnellement de leurs collègues et de leur entreprise, là où d’autres ne s’investissent plus dans leurs missions avec la même énergie qu’auparavant.


Concrètement, un salarié démotivé peut se montrer convivial au travail, sans pour autant parvenir à se concentrer pleinement sur ses tâches, et à s’investir dans les projets en cours. Au contraire, un employé désengagé peut atteindre systématiquement ses objectifs, et les dépasser, tout en étant émotionnellement absent. Dans ce cas, il ne manifeste pas de réel attachement à la culture d’entreprise et à ses collègues.

Ainsi, il convient de prendre tous ces paramètres en compte pour estimer le désengagement d’un employé. C’est ce qui permet de faire la différence entre une baisse de régime temporaire, souvent liée à des facteurs externes, et un désengagement au travail plus profond.



Quelles sont les causes du désengagement des salariés ?


Les ressources humaines doivent être conscientes de l’évolution d’état d’esprit qui s’est opérée dans la société et le monde du travail, notamment depuis la crise de 2020. Les attentes des candidats et des employés à l’égard de leur travail sont claires. Ils désirent que leur emploi participe à leur épanouissement. Et les concessions ne semblent plus à l’ordre du jour.


Le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle est l’un des premiers facteurs de désengagement. À l’heure du travail hybride, du flex office et du management horizontal, les collaborateurs ne sont plus prêts à sacrifier leur vie personnelle au profit d’un emploi. Ils recherchent une organisation de travail flexible et rejettent en bloc l’organisation de travail figée imposée par certaines entreprises.


Certains salariés se plaignent d’une mauvaise qualité de vie au travail. Dans le rapport de l’institut Gallup, le niveau de stress atteint par certains collaborateurs est pointé du doigt. La santé physique et la santé morale d’un salarié jouent un rôle dans son degré d’engagement. Néanmoins, la gestion et la prévention des risques sont parfois sous-estimées par les ressources humaines.


Le désengagement des salariés est également lié au fait que leurs compétences ne sont pas reconnues et exploitées à leur juste valeur. En effet, certains se plaignent d’un manque de reconnaissance de la part de leur manager, et de leur entreprise en général. Dans ces conditions, les projets sans saveur et sans émulation intellectuelle éliment le lien ténu qui relie les collaborateurs à leur entreprise.


Enfin, certains salariés se détachent émotionnellement de leur entreprise, car ils ne se reconnaissent pas (ou plus) dans ses valeurs. Les belles paroles ne suffisent plus. Les collaborateurs désirent travailler dans des entreprises qui agissent, et transforment les mots en actes. Si la culture d’entreprise ne fait pas sens aux yeux d’un employé, comment espérer qu’il reste motivé ? Et surtout, comment attirer de nouveaux talents ?

5 pistes pour lutter contre le désengagement des salariés

Pour renforcer l’engagement de chaque collaborateur et recruter de nouveaux talents, les entreprises ont la responsabilité de repenser leur positionnement et leur management. S’il est aisé pour un employeur de pointer du doigt le manque d’implication et de performance de la part de ses salariés, il est tout aussi facile de les inclure dans les projets et les discussions.



1 — Informez les employés des actualités de l’entreprise

Difficile pour un collaborateur de se sentir concerné par la vie de son entreprise si la communication interne est défaillante, voire inexistante. Pour créer de l’engagement parmi vos employés, tenez-les au courant des projets en cours.


Transmettez les informations à toutes les équipes, et non à une poignée d’élus. Chacun doit se sentir concerné. Pour améliorer votre communication interne, vous pouvez mettre en place plusieurs actions. Installez par exemple un écran avec les dernières actualités, notamment dans les zones où les salariés ont moins accès à l’information. Une newsletter régulière est également très pratique pour s’adresser à chaque salarié.

2 — Soyez à l’écoute des salariés et impliquez-les dans les projets de l’entreprise


Une communication interne à sens unique est rarement source d’engagement chez les salariés. Prenez le temps de les écouter. Sollicitez-les afin d’élargir votre champ de réflexion. Vous leur prouverez ainsi que leur avis compte, et que vous considérez leurs idées.


Impliquez-les dans la mise en place des outils, des méthodes, et des processus qui les concernent. La réflexion collective est en effet un moyen efficace de faire participer chaque collaborateur à l’élaboration et à la mise en place d’un nouveau projet.

3 — Révélez le potentiel de chaque salarié


L’épanouissement et l’engagement au travail sont intimement liés. Quel collaborateur a envie d’être malheureux au travail après tout ? Les salariés souhaitent s’investir dans une entreprise capable de percevoir leurs talents et de les faire évoluer. Le manque de perspective sur le long terme ne pousse pas à l’engagement, vous en conviendrez.


En révélant le potentiel de chaque collaborateur, vous épaulez chaque membre de l’équipe dans le développement de son parcours. Vous lui permettez de s’épanouir grâce à l’entreprise. Sachez que vous pouvez aider vos collaborateurs à trouver leurs talents cachés grâce à un certain nombre d’outils.

4 — Faites confiance aux équipes et attribuez-leur des responsabilités


Pour favoriser un engagement fort et pérenne, prouvez à vos équipes que vous leur faites confiance. Placez l’autonomie au centre de votre management. Encouragez également la prise d’initiative. C’est ainsi que vous tisserez une réelle relation de confiance avec chaque collaborateur au sein de votre entreprise.


Donnez également aux employés la chance d’assumer de nouvelles responsabilités. Il s’agit d’un moyen très efficace pour générer de l’engagement, renforcer votre marque employeur et votre culture d’entreprise. D’autant plus que ce cercle vertueux attirera des candidats motivés et en phase avec vos valeurs.

5 — Témoignez votre reconnaissance pour le travail accompli


Vos équipes ont beau posséder la meilleure volonté du monde, leur engagement finira par décroître sans reconnaissance de votre part. Félicitez vos collaborateurs pour le travail qu’ils ont accompli et les objectifs qu’ils ont atteints.


Verbalisez ce qui vous rend fier de vos salariés, soit pendant les temps de réunion, soit de manière individuelle, durant les entretiens au fil de l’année. Face à l’indifférence, un compliment sincère donnera toujours plus envie à un collaborateur d’offrir le meilleur de lui-même.

Le désengagement des salariés est loin d’être une fatalité. Pour les entreprises, tout l’enjeu est de construire une culture d’entreprise capable d’attirer les bons candidats, puis de les fidéliser. En donnant envie à chaque salarié de s’investir, les entreprises s’assurent l’engagement profond de leurs salariés. Vous désirez recruter de nouveaux talents et leur donner envie d’évoluer chez vous ? L’équipe de Rinnovo accompagne les entreprises en croissance comme la vôtre.

52 vues0 commentaire