• antoinevalle

Comment devenir associé dans un cabinet d'avocats ?

Un avocat collaborateur désire parfois « poser sa plaque » après une dizaine d’années d’exercice et travailler à son compte. À cet effet, il peut envisager de devenir associé dans un cabinet d’avocats. La première option est de rejoindre le cabinet où il exerce en tant qu’avocat associé ou d’intégrer un nouveau cabinet. Il peut également créer son propre cabinet d’avocats avec des confrères. Quoi qu’il en soit, devenir associé dans un cabinet d’avocats ira au-delà de ses compétences de juriste car ce professionnel du droit deviendra un chef d’entreprise.

Avocats associés travaillant en équipe dans un cabinet d'avocats

Intégrer un cabinet d’avocats en tant qu’associé : la première option


Ce sont souvent les mêmes obstacles qui se dressent sur la route d’un avocat en quête d’une association. Dans un cabinet d’affaires traditionnel, un avocat doit posséder sa propre clientèle pour y prétendre. Cet impératif va de pair avec une exigence de chiffre d’affaires. En effet, les associés qui recrutent ou cooptent des confrères attendent que ces derniers participent aux charges du cabinet ainsi qu’au développement de son chiffre d’affaires. Pour devenir associé dans un cabinet d’avocats, il faut donc que vous prépariez votre projet professionnel sans rien laisser au hasard.


Développez les soft skills qui vous permettront de devenir associé dans un cabinet d’avocats


C’est durant les années de collaboration au sein d’un cabinet que se prépare la suite de votre carrière professionnelle. Devenir avocat associé demande beaucoup de travail, d’autant plus si vous souhaitez intégrer une structure importante.

La constitution d’une clientèle personnelle : le nerf de la guerre

L’enjeu majeur pour devenir associé et changer de statut repose sur la constitution d’une clientèle personnelle. Cependant, c’est loin d’être évident pour un avocat collaborateur qui traite les dossiers de son cabinet en priorité. Mener une démarche commerciale, cela s’apprend. Favorisez cet apprentissage le plus possible pendant que vous exercez en tant qu’avocat collaborateur. Ainsi, le choix d’une collaboration a un impact sur la suite de votre carrière d’avocat.


Devenir associé dans un cabinet d’avocats : un état d’esprit

D’autres soft skills vous aideront également à mettre toutes les chances de votre côté.

  • Le relationnel. Plus vous prendrez le temps de consolider les liens avec vos clients et vos confrères, plus vous aurez de chances de fidéliser ces clients au fil des mois. De plus, vous vous créerez certainement des alliés au sein de la structure durant votre expérience d’avocat collaborateur. Cela sera bien utile au moment de prétendre à l’association dans ce cabinet.

  • La communication. Apprenez à communiquer efficacement, en soignant autant votre communication verbale que votre communication non verbale. Une communication fluide évite bien des hiatus entre avocats associés.

  • La confiance en soi. Prenez de l’assurance et adoptez la posture d’un futur avocat associé. Votre positionnement aura une réelle influence sur votre état d’esprit.


Renseignez-vous sur le cabinet d’avocats et les conditions d’association pour faire le bon choix


Lorsque vous pensez avoir développé toutes les compétences nécessaires pour voler de vos propres ailes, prenez le temps de vous renseigner sur la structure visée et les conditions d’association. Ces dernières varient selon la nature et la taille du cabinet, la culture d’entreprise qui y règne et l’état d’esprit des fondateurs. Une association ressemble de près à un mariage. Il vaut mieux être d’accord durablement avec ses associés pour que ça ne devienne pas invivable.


Voici quelques paramètres à analyser pour intégrer un cabinet en tant qu’associé :

  • Les processus de recrutement : élections, journées test, entretiens, parrainage ;

  • Le système de rémunération au sein du cabinet ;

  • La répartition des tâches non facturables entre les associés ;

  • La prise en compte de l’ancienneté ;

  • La prise en compte de l’apport de la clientèle ;

  • Les charges du cabinet ;

  • Les talents de chaque associé.


Créer son propre cabinet d’avocats avec des confrères : la seconde option


Il est également possible de devenir associé en passant par la création d’un cabinet avec d’autres avocats. Il s’agit d’une alternative intéressante si vous souhaitez poser votre plaque, notamment parce que vous ne devrez pas justifier d’un chiffre d’affaires imposé pour prétendre à l’association. C’est un pari très excitant qui demande néanmoins un minimum de préparation et de concertation entre futurs associés.

Favorisez une synergie de compétences entre les avocats associés


La création d’un cabinet est l’occasion de rassembler les talents et les forces de chaque associé. En croisant les compétences en droit et les soft skills de chacun, vous proposerez une expertise à 360° à vos futurs clients. Par exemple, le droit des sociétés et la fiscalité sont deux domaines très complémentaires. Cependant, la pérennité du cabinet d’avocats ne se borne pas à la mise en commun de compétences techniques.


Pour garantir la croissance de votre entreprise et développer une clientèle dès la création du cabinet, vous pourriez également appliquer ces conseils :

  • Avec les autres associés, mettez vos réseaux en commun pour étoffer votre fichier clients.

  • Communiquez sur votre entreprise et l’expertise de chaque membre. Un site internet pensé pour le référencement naturel et une présence sur certains réseaux sociaux comme LinkedIn seront très efficaces.

  • Répartissez-vous les tâches inhérentes à la gestion d’un cabinet d’avocats en fonction des facilités de chacun. C’est le moment de trouver vos talents cachés afin de mettre vos soft skills au service de l’entreprise.

Fluidifiez la communication avant et après la création du cabinet d’avocats


Une communication fluide constitue la base d’une association saine et équilibrée. Avant de vous lancer en tant qu’avocat indépendant avec vos futurs associés, mettez-vous d’accord sur tous les aspects, même les moins exaltants. Après la création du cabinet, instaurez des temps d’échange entre associés. Chacun doit pouvoir exprimer ses doutes et ses craintes. Une bonne communication entre associés fera gagner du temps à l’ensemble du cabinet. Cela s’en ressentira également dans vos échanges avec vos clients.

Devenir associé dans un cabinet d’avocats demande du temps et de l’énergie, quelle que soit l’option choisie. Si les compétences techniques constituent le socle d’une association, de nombreux savoir-faire et savoir-être entrent en jeu. Néanmoins, des modèles émergent et ouvrent les portes de l’association aux avocats collaborateurs désireux de sauter le pas après plusieurs années d’exercice. C’est le cas du cabinet Delcade, un cabinet d’avocats d’affaires qui propose une alternative aux modèles traditionnels. Le cabinet, fondé par Fabrice Delouis et Benoît Lafourcade, rassemble de nombreux experts, animés par l’esprit d’équipe et la volonté de développer une clientèle. Il y a fort à parier que d’autres modèles novateurs émergeront dans les prochaines années. Chez Rinnovo, nous mettons en relation les cabinets d’avocats avec les talents qui leur correspondent.

30 vues0 commentaire