top of page
  • antoinevalle

Les 7 grandes tendances RH de 2023

L’année qui vient de s’écouler a été mouvementée pour les professionnels des Ressources Humaines. La fidélisation des talents, la place du télétravail et les débats sur la semaine de quatre jours ont été au centre des enjeux RH de 2022. Le phénomène délétère de quiet quitting ou « démission silencieuse », quant à lui, n’a cessé de prendre de l’ampleur.


C’est pourquoi le développement de la marque employeur, enjeu majeur de 2022, reste central en cette nouvelle année. Les grandes tendances RH de 2023 invitent les employeurs à mettre les nouvelles technologies à profit afin de mieux recruter, ou encore à garantir la montée en compétences de leurs collaborateurs. Ces enjeux sont cruciaux pour mettre en place une stratégie RH gagnante en cette nouvelle année.


Personne qui observe avec une loupe, métaphore des tendances RH à observer de près en 2023

1 – La prise en compte des phénomènes de quiet quitting et d’act your wage


Impossible pour les Ressources Humaines de ne pas prendre en compte les phénomènes de quiet quitting et d’act your wage, largement relayés par les médias et sur les réseaux sociaux. Contrairement à la vague de Grande démission, née elle aussi aux États-Unis, le mouvement de quiet quitting ou « démission silencieuse » encourage les employés à faire le strict minimum au travail, sans chercher à accomplir plus de tâches.


Il s’agit là d’un phénomène questionnant directement l’engagement des salariés, leur motivation à s’investir dans la réussite de l’entreprise, ainsi que les schémas traditionnels de la culture d’entreprise. D’autant plus que le mouvement d’act your wage a également pris de l’importance à la fin de l’année 2022. Cette expression peut se traduire par l’injonction « Agissez à la hauteur de votre salaire ».


Le phénomène d’act your wage incite les salariés à accomplir leur travail en fonction de ce qu’ils gagnent. En d’autres termes, un salaire jugé trop bas par un employé ne le motive pas à s’investir dans l’entreprise. Ce mouvement interroge d’autant plus les DRH, dans un contexte où la peur du chômage est de moins en moins présente, notamment chez la génération Z.

2 – L’utilisation des nouvelles technologies au service des RH


Le second enjeu de 2023 repose sur ladigitalisation et l’innovation des services RH. Les nouvelles technologies représentent de précieux alliés pour les DRH. Ces dernières offrent la possibilité d’automatiser les tâches répétitives au profit d’enjeux plus prioritaires et cruciaux pour les entreprises. D’ailleurs, le poste de Chief Data Officier a pris de l’importance l’année dernière. Son rôle est de faire le lien entre le service informatique et les RH.


Centralisation des ressources et des documents, outils collaboratifs, suivi des candidatures grâce à un logiciel ATS : la digitalisation permet aux Ressources Humaines de gagner en efficacité. De plus, les entreprises ne peuvent plus faire l’impasse sur la protection des données.

3 – L’inclusion des seniors en entreprise


Le recrutement des seniors constitue un avantage compétitif indéniable pour les DRH. Les générations plus anciennes souhaitent en général terminer leur carrière au sein de leur entreprise actuelle, et non prendre des fonctions dans une nouvelle structure. L'inclusion de ces collaborateurs possédant sagesse et expérience constitue donc un enjeu à part entière en 2023, d'autant plus que ces derniers sont implicitement poussés vers la sortie la plupart du temps.


Le plus simple est d’interroger directement les seniors pour mieux comprendre les problématiques et les défis qu’ils rencontrent. De plus, la formation des collaborateurs plus âgés joue un rôle non négligeable dans leur intégration au sein de l’entreprise. Les Ressources Humaines ont tout intérêt à les aider à monter en compétences, notamment sur le plan digital.

4 – L’arbitrage entre travail en présentiel et travail à distance


Les notions de télétravail et de travail hybride restent d’actualité en 2023. L’enjeu pour les Ressources Humaines est de trouver la juste mesure entre télétravail et travail en présentiel. En effet, de nombreux candidats souhaitent désormais choisir leur mode de travail, vantant les nombreux avantages du télétravail ou du travail hybride. Certains candidats restent ouverts à la discussion, là ou d’autres se montrent intraitables.


Et pourtant, en 2022 de nombreux employeurs ont demandé à leurs collaborateurs de revenir au bureau, au moins plusieurs jours par semaine. Gain de productivité, partage d’objectifs commun, sentiment d’appartenance, innovation collective : autant de raisons qui invitent à la réflexion. L’utopie du 100 % travail à distance semble bel et bien en perte de vitesse.

5 – L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée


L’équilibre entre travail et sphère privée s’illustre parmi les grandes tendances de 2023. Les salariés souhaitent organiser leur vie professionnelle en fonction de leur vie personnelle, et non l’inverse. Les Ressources Humaines doivent imaginer comment elles peuvent retenir leurs talents grâce à une meilleure flexibilité.


Cette flexibilité n’est pas nécessairement synonyme de télétravail total et de poste en full remote. Il peut s’agit de travail hybride, d’une nouvelle organisation des espaces ou d’une répartition des horaires de travail plus flexible. Les employeurs et les DRH sont les garants du bien-être des collaborateurs. La réflexion quant à la qualité de vie au travail reste centrale en 2023, tant pour motiver les salariés que pour travailler à la croissance d’une entreprise.

6 – La montée en compétences des collaborateurs


Face à la pénurie de talents en entreprise, l’une des grandes tendances RH de 2023 concerne la montée en compétences des collaborateurs. Cet investissement favorise la mobilité interne des employés. Il participe également à les fidéliser sur le long terme.


La formation en entreprise vise tant le développement de compétences techniques que de compétences comportementales, les fameuses soft skills. Les solutions d’adaptative learning permettent de mettre en place des formations personnalisées en fonction des profils des employés, grâce aux algorithmes et à l’intelligence artificielle.

7 – L’externalisation des processus de recrutement


Enfin, les nouveaux défis en matière de recrutement demandent de s’interroger sur les processus mis en place. Sont-ils toujours efficaces ? Où se situent les points de friction ? Une stratégie bien rodée permet d’attirer les talents les plus qualifiés en entreprise. C’est pourquoi l’externalisation des processus est une tendance à suivre de près en 2023.


En faisant appel à un cabinet de recrutement comme Rinnovo, vous êtes certain de gagner du temps dans votre recrutement. En effet, un chasseur de têtes utilise des techniques d’inbound recruiting, pour attirer à lui les talents que tous les employeurs s’arrachent. De plus, il met son réseau au service de vos objectifs.

Les grandes tendances RH de 2023 s’inscrivent dans la continuité de ces deux dernières années. Si le recrutement de profils pénuriques représente un enjeu de taille pour les entreprises, d’autres priorités attendent les employeurs et les DRH. En effet, les responsables RH ont tout intérêt à se pencher sur des sujets tels que l’organisation du travail, l’inclusion des plus âgés, ou encore le bien-être de tous, pour motiver leurs équipes et faire de 2023 un excellent cru.

55 vues0 commentaire
bottom of page