top of page
  • antoinevalle

12 erreurs à éviter durant un entretien d’embauche

Heureuse nouvelle : vous avez décroché une entrevue avec un recruteur pour le poste que vous convoitez tant. Vous avez donc réussi à tirer votre épingle du jeu grâce à votre CV mis à jour et à votre lettre de motivation. Vous oscillez désormais entre nervosité et détermination, et la date fatidique de l’entretien d’embauche approche.


Cette étape incontournable permet au recruteur de mieux comprendre votre parcours, de jauger vos compétences techniques et soft skills, ainsi que votre adéquation avec les valeurs et la culture de l’entreprise. Pour faire mouche lors de cette rencontre, mieux vaut ne pas commettre ces 12 erreurs durant un entretien d’embauche.


Candidat qui évite les erreurs courantes en entretien d'embauche face à un recruteur

1 – Ne pas préparer la rencontre avec le recruteur


Vous n'imaginez pas un sportif de haut niveau se présenter à une compétition sans entraînement préalable, n’est-ce pas ? Une préparation est nécessaire pour faire bonne impression auprès du recruteur. Avant de vous présenter à l’entretien, renseignez-vous sur l'entreprise, son secteur d’activité, sa culture et ses valeurs : cela démontre votre intérêt. Vous trouverez pléthore d’informations sur sa page LinkedIn et son site carrière.


Analysez l’offre d’emploi à laquelle vous avez répondu, ou des offres similaires si vous avez envoyé une candidature spontanée. À partir des attentes qui y sont exprimées, réfléchissez à des exemples précis permettant de démontrer vos compétences et votre expertise. Projetez-vous lors de l’entretien, imaginez votre présentation et les questions qui pourraient vous être posées.


2 – Arriver en retard à l’entretien


Vous vous en doutez : vous présenter 20 minutes après l’horaire prévu est du plus mauvais effet. Cela envoie un message négatif quant à votre fiabilité, à votre professionnalisme et à votre sens de l’organisation. Non seulement un retard perturbe le planning du recruteur, mais il est aussi perçu comme un manque de respect.


Planifiez votre trajet à l'avance, en tenant compte du temps nécessaire pour vous rendre sur le lieu de l'entretien. Prévoyez une marge de 15 minutes, au cas où des obstacles se mettraient au travers de votre route. Vous serez en retard malgré tout ? Téléphonez pour prévenir et présentez des excuses dès votre arrivée.


3 – Mettre des obstacles à la discussion, l’une des erreurs rédhibitoires en entretien d’embauche


Ne freinez pas la discussion mais attachez-vous à démontrer votre expertise et votre valeur en tant que candidat. C’est le moment ou jamais de prouver que vous possédez les qualités requises et que vous désirez plus que tout apporter votre pierre à l’édifice.


À cet égard, demander un salaire exorbitant ou exiger des conditions de travail très confortables dès le début de l'entretien est prématuré, voire déplacé. Bien entendu, ces aspects sont importants et méritent d'être abordés à un moment donné, mais pas dès les premières minutes de l’entrevue.


Il sera plus approprié d'aborder ces sujets après avoir convaincu le recruteur de votre adéquation pour le poste. À ce stade, vous serez plus légitime pour négocier votre salaire et d’autres avantages. Votre interlocuteur se montrera plus enclin à discuter ouvertement de ces aspects.


4 – Mentir, à soi-même et aux autres


L’une des pires erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche reste de se mentir. Soyez clair avec vous-même et demandez-vous pourquoi vous voulez changer d’emploi. Prenez le temps de réfléchir à vos motivations, à vos forces et à vos faiblesses.


Lors de la discussion, soyez prêt à parler de vos expériences en toute transparence. Valorisez vos réussites, tout en reconnaissant les points que vous pourriez améliorer. Ensuite, jouez cartes sur table avec le recruteur afin de vous assurer que vos méthodes de travail correspondent à celles qui sont en vigueur chez votre nouvel employeur potentiel.


Inutile de mentir à propos de vos compétences ou de chercher à faire de l’esbroufe. Si par chance vous passez à travers les mailles du filet, tout le monde se rendra compte de la supercherie en moins de 48 heures. Vous vous exposerez alors à de nombreuses déconvenues.


5 – Négliger la communication non verbale


Au-delà de vos propos, vous envoyez des signaux sur votre niveau de confiance et votre intérêt pour le poste à travers vos gestes et vos expressions. La communication non verbale influence clairement la perception du recruteur, à votre avantage ou non. Par exemple, un regard fuyant, des bras croisés, une poignée de main sans entrain ou une voix à peine audible donnent l'impression que vous manquez de confiance en vous (ou que vous préféreriez être ailleurs).


Ne laissez pas votre interlocuteur indifférent, en adoptant un langage corporel dynamique et chaleureux. Souriez, regardez-le dans les yeux, tenez-vous droit sur votre chaise. Ne tombez pas non plus dans l’écueil inverse, en affichant un sourire forcé digne d’un psychopathe, ou en dévisageant le recruteur. Malaise garanti.


6 – Ne pas être pleinement attentif à son interlocuteur


En étant pleinement attentif à votre interlocuteur et engagé pendant la conversation, vous multipliez vos chances de transmettre efficacement votre message et de décrocher le poste. Un manque patent d'attention laisse envisager que vous êtes désintéressé ou distrait, ce qui nuit à votre crédibilité et à l’image professionnelle que vous renvoyez.


Cela vous empêche également de saisir des informations ou des signaux non verbaux cruciaux. Vous semblerez à côté de la plaque lorsqu’il s’agira de répondre au recruteur, ou manquerez des occasions de poser des questions pertinentes. Notre conseil : prenez quelques notes pour rester concentré et vous souvenir des détails importants.


7 – Se montrer trop familier durant l’entretien de recrutement


Bien que la convivialité et la sympathie détendent l’atmosphère lors d’un entretien, abstenez-vous de toute familiarité. N’abusez pas d’un langage trop décontracté, dosez votre humour et ne tutoyez pas le recruteur. Restez professionnel et respectueux du début à la fin.


Pour ne pas tomber dans ce piège, trouvez un juste équilibre entre la convivialité et le professionnalisme durant l’échange. Concentrez-vous sur la présentation de vos compétences, de vos réalisations et la manifestation de votre intérêt pour le poste et l'entreprise.


8 – Laisser son téléphone allumé


Laisser son téléphone allumé pendant un entretien d'embauche envoie un signal négatif à votre interlocuteur. Les sonneries ou les vibrations de votre téléphone nuiront à coup sûr à la qualité des échanges et perturberont leur bon déroulement.


Bien évidemment, ne consultez pas votre téléphone pendant la rencontre. Il serait malvenu d’envoyer un message ou de répondre à un appel dans une telle situation. Mettez votre téléphone en mode avion ou éteignez-le avant le début de l'entretien. Il s’agit d’un gage de respect envers la personne qui vous reçoit.


9 – Dénigrer son ancien employeur


Auriez-vous envie d’embaucher un candidat qui voit systématiquement le verre à moitié vide et passe son temps à se plaindre ? Avouez que ça ne présage rien de bon pour la suite. Si vous tenez un discours négatif sur votre ancienne entreprise, le recruteur peut craindre logiquement que vous agissiez de la même manière vis-à-vis de votre potentiel employeur.


Cette façon d’être soulève des doutes quant à votre capacité à gérer les conflits de manière constructive et à maintenir des relations respectueuses avec votre équipe. Vous avez vécu des expériences professionnelles difficiles par le passé ? Restez neutre dans vos propos. Concentrez-vous sur les enseignements que vous en avez tirés. Plutôt que de ressasser le passé, tournez-vous vers l’avenir !


10 – Ne pas poser de questions au recruteur


Un entretien d’embauche n’est pas synonyme d’interrogatoire. Au cours de la conversation (ou à la fin), le recruteur vous demandera certainement si vous avez des questions. Ne répondez pas par la négative. Si vous redoutez d’être inhibé à la fin de la discussion et de ne pas savoir quoi dire, préparez les questions à l’avance car l’absence de curiosité pourrait traduire dans l’esprit de votre interlocuteur un manque d’intérêt pour le poste et l’entreprise, ou encore une absence criante de préparation.


Profitez de cette occasion pour démontrer votre motivation en entretien. Par exemple, posez des questions sur la culture d'entreprise, les possibilités de développement professionnel, ou encore les défis du poste. Clarifiez les aspects qui vous semblent encore abscons. Vous prouvez ainsi que vous êtes renseigné et pleinement engagé dans le processus de recrutement.


11 – Être pressé de mettre fin à l’entretien


Vous avez beaucoup d’engagements en ce moment et courez après le temps ? Vous êtes ému ou mal à l’aise lors de l’entretien ? Peu importe la raison, précipiter la discussion suscite légitimement des interrogations concernant votre motivation. Et tout employeur désire recruter des salariés motivés.


Le recruteur peut se demander ce que vous avez à cacher, ou penser que vous n’êtes pas capable de vous investir dans ce que vous entreprenez. Lorsque vous planifiez l'entretien, soyez certain que vous disposerez d’un laps de temps suffisant. Prenez le temps de répondre aux questions et engagez-vous activement dans la conversation.


12 – Demander une réponse immédiate


Enfin, la dernière erreur à éviter lors d’un entretien consiste à demander une réponse immédiate dès la fin de la discussion. En vous montrant pressant, vous mettez le recruteur dans une position inconfortable. Tout processus de recrutement nécessite du temps et de la réflexion. Et peut-être que d’autres candidats doivent encore se présenter à ce stade.


Pour choisir le bon candidat, le recruteur peut avoir besoin de consulter les autres parties prenantes de l’entreprise. Après avoir remercié votre interlocuteur pour son temps et son attention, demandez-lui plutôt quelles sont les prochaines étapes du processus et dans combien de temps vous pouvez espérer recevoir un retour. Inutile donc de relancer le recruteur dès le lendemain. ;-)



Durant un entretien d’embauche, chaque maladresse peut affecter significativement votre image et freiner votre recherche d'emploi. En évitant ces 12 erreurs le jour J, vous augmentez vos chances de vous dévoiler sous votre meilleur jour et de décrocher le poste tant convoité. Employeurs, le cabinet de recrutement Rinnovo déniche vos talents de demain !

54 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page