top of page
  • antoinevalle

Comment négocier son salaire lors d'un entretien de recrutement ?

Lors d’un processus de recrutement, la question de la négociation salariale reste une source de craintes et de tabous. Nombreux sont ceux qui la perçoivent comme un affrontement sans merci entre l’employeur et le candidat, dont seul l’un des deux sortirait vainqueur.


Or, cette étape cruciale aboutit le plus souvent à un compromis capable de satisfaire les deux parties. Ce constat se vérifie dans le domaine du droit. Qu’il s’agisse de négociations entre un avocat collaborateur et un associé, ou un directeur juridique et un juriste en entreprise, chacun peut défendre ses intérêts et considérer le point de vue de son interlocuteur afin de trouver un accord « gagnant-gagnant ».


Lors des rendez-vous de la transformation du droit, le cabinet Rinnovo est intervenu afin d’expliquer comment négocier son salaire durant un entretien d’embauche. S’il convient de dédramatiser le sujet, les candidats et les employeurs ont tout intérêt à prendre certains paramètres en compte.


Billet de banque dans le portefeuille d'une personne qui se demande comment négocier son salaire


Pourquoi le sujet de la négociation salariale est-il si épineux en France ?


Le sujet reste épineux voire tabou en France, en raison d’une imbrication de facteurs culturels et sociaux. En matière d’argent, la plupart des Français valorisent des valeurs comme la discrétion et la modestie. La sphère professionnelle ne déroge pas à la règle.

D’après l’enquête Harris Interactive sur la place de l’argent dans la vie des Français, il s’agit du deuxième sujet le plus délicat à évoquer en société, juste après la sexualité, bien loin devant la religion ou la politique.


Les chiffres de l’étude révèlent un fait intéressant : 75 % des Français revendiquent leur désir de gagner beaucoup d’argent, bien qu’ils estiment que cette ambition reste mal perçue dans l’hexagone. Ce pourcentage élevé permet de mieux comprendre pourquoi de nombreux candidats et employeurs ont des sueurs froides lorsqu’il s’agit d’aborder une potentielle négociation salariale en entretien. Cela concerne tous les secteurs d’activité et le domaine du droit n’échappe pas à ce constat.


Les candidats craignent parfois que le recruteur ou l’employeur perçoive la question de la négociation salariale comme une preuve de leur impolitesse ou de leur égocentrisme. La peur de paraître trop exigeant ou de mettre en péril l’entretien d’embauche les dissuade parfois de négocier.



Comment négocier son salaire : 6 conseils pour les candidats


Pour négocier efficacement votre salaire, mieux vaut anticiper votre argumentaire et vous inscrire dans une démarche collaborative.


1 – Renseignez-vous en amont


Vous connaissez votre rémunération actuelle pour le poste que vous occupez. Pour définir des attentes réalistes, renseignez-vous sur les salaires moyens pratiqués par les employeurs de votre domaine, notamment dans votre région, et par les concurrents de l’entreprise dans laquelle vous postulez. Effectuez des recherches en ligne pour obtenir des informations fiables sur la fourchette moyenne des salaires.


Consultez par exemple les sites carrières des entreprises et les plateformes de recrutement. Utilisez les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn pour vous rapprocher des salariés de votre secteur et entamer des discussions à ce propos, d’autant plus si vous êtes un jeune talent sur le point d’intégrer le monde du travail.


2 – Valorisez vos points forts pendant l’entretien


Durant la phase de négociation, mettez en avant vos points forts de manière convaincante. Parmi vos atouts, quels sont ceux qui justifient une rémunération plus élevée ? Faites le point sur vos compétences, vos qualifications et vos réalisations. Lesquelles font de vous un élément précieux pour l'entreprise ? Puisez des exemples concrets dans vos expériences professionnelles passées, ou dans vos stages, si vous vous apprêtez à décrocher votre premier emploi.


3 – Soyez prêt à négocier


Démontrez que vous êtes prêt à négocier votre future rémunération lors de la discussion. Sachez expliquer pourquoi vous méritez un salaire plus important. Basez-vous sur des arguments solides. Dans tous les cas, restez ouvert à un dialogue constructif avec votre futur employeur tout au long de l’entretien d’embauche. Lorsque vous présentez vos attentes en matière de salaire, étayez-les par des éléments tirés des recherches effectuées au préalables. Faites preuve de flexibilité et d’écoute lorsque le recruteur émet une contre-offre.


4 – Considérez les compensations associées à la proposition


Le recruteur ne peut satisfaire vos attentes en matière de rémunération ? Discutez des avantages non salariaux associés au poste qui pourraient compenser cela. Mutuelle et couverture santé, tickets restaurant, plans de formation, primes de performance, primes spécifiques, voire services de garde d'enfants : quelles compensations votre employeur est-il en mesure de vous offrir ? Ces avantages jouent en votre faveur, même si le salaire proposé se chiffre en-deçà de vos prévisions initiales.


5 - Ne parlez pas d’argent le premier


Dans l’art de la négociation salariale, c’est le premier qui parle qui se trompe ! Il faut mieux laisser l’autre partie abattre ses cartes. Et surtout, il faut faire d’abord la démonstration que l’on est la bonne personne pour le poste avant de formuler des exigences.

Dans tous les cas, prenez le temps d’écouter les arguments de votre interlocuteur, tout en considérant ses besoins et ses contraintes. La négociation ne se déroule pas sur un ring de boxe et doit rester une occasion de collaborer !


6 – Tenez compte de l’offre dans sa globalité avant de prendre une décision


Lorsque vous négociez votre futur salaire, la pire erreur serait de ne pas considérer l’offre d’emploi dans son ensemble. Ne vous focalisez pas uniquement sur les chiffres lorsque le salaire convoité demeure légèrement inférieur. Évaluez la proposition en fonction de l'environnement de travail, des perspectives d'avancement professionnel et de la culture d'entreprise.


Des possibilités d'évolution rapide, une équipe soudée, une organisation flexible : tous ces paramètres participent à l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Réfléchissez à la manière dont ces facteurs s'alignent avec vos objectifs de carrière et vos projets personnels.



La négociation salariale côté employeur : 6 conseils à suivre


Côté employeur, pas de négociation réussie sans transparence, empathie et prise en compte du profil spécifique de chaque candidat.


1 – Analysez la concurrence avant de négocier


Pour obtenir une base réaliste en vue de la négociation, renseignez-vous sur la fourchette de salaires dans votre région et pour le poste en question, idéalement chez vos principaux concurrents. Utilisez des sources comme des rapports et des sites carrière de la concurrence. Ces informations sont parfois accessibles sur LinkedIn.


Vous êtes ainsi certain de rester compétitif sur le marché de l'emploi et de proposer des offres alléchantes, qui sauront séduire les talents. La rémunération reste un élément clé de toute stratégie de recrutement. Elle améliore l’expérience candidat et participe à la fidélisation des employés.


2 – Valorisez l’expérience et les compétences du candidat


Tenez compte de l'expérience et des compétences (hard skills comme soft skills) du candidat. Si ce dernier possède des compétences rares ou une expérience exceptionnelle, faites l’effort d’offrir une rémunération compétitive. Celle-ci est censée refléter la valeur que le candidat apporte à l'entreprise. Proposer un salaire supérieur à la moyenne renforce la rétention des employés talentueux, un atout essentiel pour la croissance à long terme de l'entreprise.


3 – Tentez de comprendre les besoins du candidat

Faites preuve d’empathie pour mieux cerner les aspirations du candidat. Durant la discussion, interrogez-le explicitement sur ses prétentions salariales. Une communication ouverte favorise en effet une relation de confiance entre l'employeur et le candidat. En vous efforçant de comprendre ses souhaits, ses objectifs de carrière et ses priorités, vous avez toutes les cartes en main pour émettre une proposition personnalisée et compétitive. Et, au passage, vous vous épargnez des négociations longues et laborieuses.


4 – Soyez transparent tout au long de l’entretien d’embauche


Privilégiez la transparence, vous permettez ainsi au candidat de prendre une décision éclairée et de se projeter dans votre société. Expliquez-lui clairement comment s’établit votre politique de rémunération : critères utilisés pour déterminer les salaires, augmentation annuelle éventuelle et avantages complémentaires. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Présentez les perspectives d'évolution de carrière au sein de l'entreprise.


5 – Offrez des avantages non salariaux


Votre proposition de départ ne répond pas aux prétentions salariales du candidat ? Envisagez d'explorer d'autres moyens de compensation, en fonction du profil du candidat. Proposez des arguments attrayants, tels que des horaires de travail flexibles, des options de télétravail, des possibilités de formation continue ou des temps de team building. Ces atouts améliorent la qualité de vie au travail et permettent de combler les besoins spécifiques du candidat, ce qui, en soi, peut être tout aussi motivant que le salaire.


6 - Soyez rapide !


Les bons candidats sont très demandés. Si après un entretien, vous vous dites : « j’ai bien aimé cette personne mais je vais réfléchir un peu, lui proposer un autre rendez-vous dans 10 jours, lui soumettre un test et lui donner une réponse dans six semaines », ce n’est pas la peine de continuer ! Il faut aller vite sinon elle va accepter une autre proposition.



En dépit des idées reçues, la négociation de salaire correspond à une phase légitime du processus de recrutement. Elle invite les aspirants au poste à argumenter et à s’affirmer, et ce afin d'obtenir une rémunération à la hauteur de leurs compétences et de leur expérience. Vous recherchez de futurs talents prêts à s’épanouir dans votre entreprise ? Le cabinet Rinnovo vous accompagne à toutes les étapes du processus de recrutement, négociation salariale comprise.

46 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page