top of page
  • antoinevalle

Se mettre à son compte : et si on osait ?

Dans leur vie professionnelle, la plupart des salariés subissent bon nombre de contraintes. Peut-être accomplissez-vous des missions peu épanouissantes au quotidien, entouré de collègues avec lesquels vous n’avez pas nécessairement d’affinités. Cette situation peut finir par affecter votre bien-être et vos performances au travail.


Vous avez toutefois la possibilité de reprendre les rênes de votre carrière pour évoluer dans un domaine qui vous passionne. En effet, se mettre à son compte est à la portée de nombreux professionnels, notamment dans le secteur du droit, où les avocats ont le plus souvent un statut libéral. Et si vous osiez, vous aussi, sauter le pas ?


Homme gravissant une montagne pour symboliser l'idée de se mettre à son compte

Pourquoi se mettre à son compte ?


L’indépendance professionnelle présente son lot d’avantages. Vous avez l’assurance, avant tout, de jouir d’une plus grande liberté. Vous profitez d’une flexibilité inégalable en comparaison avec un emploi salarié. Vous décidez de vos horaires de travail, de votre emploi du temps, vous travaillez à votre rythme et organisez vos rendez-vous à votre guise. Il devient d’autant plus aisé de concilier vie personnelle et engagements professionnels.


Fuir la monotonie professionnelle


En lançant votre propre activité, vous allez développer de nouvelles compétences dans des domaines variés, allant du marketing aux compétences managériales. Gérer une entreprise : cela s’apprend. Soyez certain qu’aucune journée ne ressemble à une autre. Le quotidien ne manque pas de piquant car de nombreux défis encouragent votre croissance personnelle et professionnelle.


Créer une entreprise qui vous ressemble


Se mettre à son compte, c’est aussi tenir le gouvernail. Vous êtes le capitaine de votre navire : libre à vous de façonner une entreprise qui vous ressemble, de définir votre vision, votre mission (le fameux why) et vos valeurs.


Votre pratique vous correspond ainsi et vous gardez en permanence le contrôle sur vos projets et vos clients. À titre d’exemple, de nombreux avocats collaborateurs très brillants n’hésitent pas à quitter un cabinet prestigieux pour créer leur propre cabinet ou devenir avocat associé avec des confrères avec lesquels ils ont envie de travailler. Un tel parcours représente une source d’inspiration pour tous les employés qui aspirent à un travail gratifiant et aligné avec leurs valeurs, n’est-ce pas ?


S’accomplir au travail


Enfin, la plupart des travailleurs indépendants s’accordent à dire qu’un fort sentiment d’accomplissement naît de leur activité. Lorsque vous œuvrez directement pour votre propre réussite et que vos efforts finissent par porter leurs fruits, vous ressentez une grande satisfaction personnelle. Ce constat est d’autant plus motivant pour la suite de l’aventure.



Quels défis vous attendent ?


Développer sa propre activité comporte néanmoins des aspects moins attrayants sur lesquels il convient de s’arrêter. Ce saut dans l’inconnu présente des risques. Vous quittez en effet la stabilité professionnelle et financière pour faire face à l’incertitude et aux imprévus, qui surviendront à un moment ou un autre.


Acquérir des clients et les retenir


L’acquisition de clients reste l’un des défis majeurs à relever pour bon nombre de professionnels à leur compte. Non seulement il convient de trouver de premiers clients, mais aussi de les fidéliser sur le long terme. Développer une clientèle solide nécessite d’investir du temps et des efforts en matière de prospection et de réseautage.


Asseoir sa crédibilité


Se construire une réputation solide demande également beaucoup de détermination, ne serait-ce que pour se démarquer dans un marché ultra compétitif. Il vous incombe de vous positionner comme un expert dans votre domaine et d’offrir constamment des services qualitatifs afin de renforcer votre crédibilité. Il vous faut aussi mener une réflexion approfondie pour mettre en place un bon personal branding.


Devenir un bon gestionnaire


Une bonne gestion financière est capitale pour mettre votre activité sur de bons rails. Cela peut représenter un casse-tête lorsque vous vous lancez à votre compte. Il vous revient donc de maintenir un équilibre entre les entrées et les sorties d’argent, tout en gérant d’une main de maître les flux de trésorerie et la facturation des clients.



7 conseils pour franchir le cap en toute sérénité


Si l’entrepreneuriat est une aventure passionnante, franchir le cap demande de l’anticipation et de la préparation. Voici 7 conseils à suivre pour se mettre à son compte avec confiance, dans le domaine du droit ou dans tout autre secteur.


1 – Anticipez !


Business plan, prévisionnel, plan de prospection : ne laissez rien au hasard et anticipez le lancement de votre entreprise. Prenez le temps de faire le point sur vos compétences et le marché dans lequel vous souhaitez évoluer. Une étude de marché reste indispensable pour analyser la concurrence et adopter les meilleures stratégies de développement.


2 – Renseignez-vous sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre


Quelle que soit votre situation, il existe certainement des aides et subventions auxquelles vous pouvez prétendre afin de lancer votre entreprise. Peut-être avez-vous le droit à des prêts financiers à des conditions avantageuses, de même qu’à des aides spécifiques pour la création d’une première entreprise ou à des accompagnements non financiers. Bref, prenez le temps de vous renseigner.


3 – Spécialisez-vous dans un créneau


La spécialisation reste un atout pour se démarquer de la concurrence et attirer de nouveaux clients. Réfléchissez aux compétences qui vous distinguent des autres professionnels et à votre positionnement avant de vous lancer. Idéalement, faites en sorte que votre domaine de spécialisation vous passionne et qu’il réponde à un besoin bien précis du marché.


4 – Investissez dans votre visibilité


N’attendez pas que de potentiels clients frappent à votre porte : attirez-les ! Rendez votre activité visible, en misant sur votre présence physique et en ligne. Par exemple, intervenez dans des conférences en lien avec votre activité, participez à des événements de réseautage, développez votre réseau professionnel sur LinkedIn, créez un site web professionnel et alimentez régulièrement votre blog pour améliorer son référencement sur les moteurs de recherche. Vous êtes avocat ? De nombreux leviers permettent de développer la présence digitale de votre cabinet.


5 - Choisissez bien vos outils de travail


En optant pour le matériel adéquat et les bons outils de travail, vous augmentez votre productivité au quotidien tout en offrant un service de qualité à vos clients. Identifiez vos besoins et comparez les outils spécifiquement pensés pour votre secteur d’activité. Privilégiez les plus intuitifs, voire des solutions collaboratives si vous prévoyez de travailler en équipe ou avec des partenaires.


6 – Développez votre réseau professionnel


Le réseautage est la pierre angulaire pour réussir en tant que professionnel indépendant. Ne restez pas dans votre coin : tissez des relations avec vos confrères et consœurs, ainsi qu’avec des partenaires stratégiques. Ces derniers auront tôt fait de recommander chaudement vos services à un client si besoin. Jouez-la donc en équipe plutôt que solo. ;-)


7 – Ménagez-vous !


Enfin, fixez-vous des limites pour ne pas finir en burn-out. C’est la seule manière d’avoir encore le feu sacré au bout de quelques années. Accordez-vous régulièrement des pauses et des congés pour vous ressourcer. Passez du temps avec les êtres chers et apprenez à déléguer certaines tâches.



Ouvrir sa propre entreprise demande de l’anticipation et de la persévérance, mais cette voie vous promet plus d’indépendance et de liberté. Si vous envisagez de vous lancer à votre compte en tant qu’avocat, il vous faudra également constituer une équipe talentueuse afin de pérenniser votre activité et de garantir sa croissance. Le cabinet de recrutement Rinnovo vous épaule sur ce point.

20 vues0 commentaire

コメント


bottom of page