top of page
  • antoinevalle

Intelligence artificielle et recrutement : la formule gagnante ?

La place occupée par l’intelligence artificielle dans le monde du travail est à la fois une source de fascination et de questionnement. Dans le milieu des ressources humaines, cette technologie simulant l’intelligence humaine ne cesse de définir de nouveaux contours en matière de gestion des talents, d’organisation du travail, de mobilité interne et de recrutement.


L’intelligence artificielle est avant tout un outil au service des RH et des cabinets de recrutement. Elle les soulage des tâches chronophages et répétitives comme le sourcing des candidats ou le tri des CV, tout en leur offrant l’opportunité de se consacrer davantage à des tâches à plus forte valeur ajoutée. Focus sur la synergie entre intelligence artificielle et recrutement.


Page d'accueil de ChatGPT sur un ordinateur : l'un des outils de l'intelligence artificielle utilisés par les recruteurs


Concrètement, comment l’intelligence artificielle intervient-elle dans les processus de recrutement ?


L’innovation RH repose sur des outils techniques de plus en plus performants. Qu’il s’agisse d’effectuer un sourcing efficace, de trier des CV ou de rédiger des offres d’emploi, l’intelligence artificielle transforme le monde du travail et s’avère particulièrement appréciable dès les premières phases de recrutement.


LinkedIn Talent Solutions


LinkedIn Talent Solutions est un outil proposé par le réseau social professionnel LinkedIn. Grâce à ses nombreuses fonctionnalités, les cabinets de recrutement comme Rinnovo identifient les candidats qui possèdent l’expérience professionnelle souhaitée et les compétences techniques requises pour le poste. Les recruteurs peuvent ensuite se faire confiance pour remarquer les postulants qui présentent une personnalité adaptée au contexte.


L’algorithme analyse des milliers de profils et les compare aux fiches de poste fournies par les recruteurs. Grâce à un outil de recherche avancée, il est possible de filtrer les candidats selon des critères divers et variés : la formation, l’expérience professionnelle, les activités de bénévolat, etc.


L’intelligence artificielle de LinkedIn Talent Solutions attire également l’attention des candidats grâce à l’envoi de messages automatisés. Ces derniers reçoivent des offres d’emploi similaires et sont tenus informés de l’état de leur candidature. Voilà un excellent moyen de favoriser leur engagement sur la plateforme et de réduire le laps de temps pour pourvoir les postes vacants.



ChatGPT


L’intelligence artificielle ChatGPT bouscule le monde des ressources humaines et du recrutement. Cet outil conversationnel développé par OpenAI répond à toutes les questions par message écrit. Sa puissance repose surtout sur sa capacité à générer des contenus à partir d’un prompt.


Il est possible d’envisager de multiples utilisations de ChatGPT dans le cadre d’un processus de recrutement : imaginer des questions pour un entretien d’embauche, créer des fiches de poste et des offres d’emploi attirantes, rédiger des publications LinkedIn dans le cadre d’une stratégie d’inbound recruiting.


L’équipe de Rinnovo a testé ChatGPT pour la rédaction d’une offre d’emploi. Voici le prompt que nous avons adressé à l’outil : écris une offre d'emploi pour un cabinet d'avocat d'affaires qui recrute un avocat collaborateur à Paris pour exercer non seulement en droit de la construction mais aussi dans le domaine du contentieux commercial.


ChatGPT a généré le contenu suivant :

Nous sommes un cabinet d'avocats d'affaires renommé à Paris, spécialisé dans le droit de la construction et le contentieux commercial. Nous sommes actuellement à la recherche d'un(e) avocat(e) collaborateur(trice) passionné(e) et expérimenté(e) pour rejoindre notre équipe dynamique.

Responsabilités. En tant qu'avocat(e) collaborateur(trice) en droit de la construction et contentieux commercial, vous serez responsable de :

  • La gestion de dossiers liés aux litiges de construction, y compris les réclamations et les litiges en matière de construction.

  • La représentation des clients dans les affaires de contentieux commercial, y compris la négociation et la rédaction de contrats commerciaux, la résolution de conflits et les litiges en matière de commerce.

  • La rédaction de mémoires et de plaidoiries pour les tribunaux et les autorités administratives.

  • La participation aux réunions de clients, aux négociations et à la prise de décisions stratégiques.

  • La supervision des parajuristes et des stagiaires impliqués dans les dossiers de votre équipe.

Qualifications et expérience :

  • Un diplôme en droit, ainsi qu'une inscription au Barreau de Paris.

  • Une expérience professionnelle d'au moins 3 ans en droit de la construction et/ou contentieux commercial.

  • Une capacité à travailler de manière autonome et en équipe.

  • Une excellente capacité rédactionnelle et orale en français et en anglais.

  • Une connaissance approfondie des procédures judiciaires et administratives.

Nous offrons :

  • Un environnement de travail stimulant et collaboratif.

  • Des opportunités de développement professionnel et de formation continue.

  • Une rémunération compétitive basée sur les performances.

Si vous êtes intéressé(e) par cette opportunité et que vous répondez aux critères mentionnés ci-dessus, veuillez soumettre votre candidature, y compris votre CV et une lettre de motivation. Nous attendons avec impatience de recevoir votre candidature.


Bluffant n’est-ce pas ? Chat GPT propose ici une base intéressante, que nous avons ensuite remaniée et adaptée. Voici l’offre d’emploi que nous avons publiée :


Un cabinet d'avocats d'affaires parisien recherche, dans le cadre de sa croissance, un avocat collaborateur en droit de la construction et contentieux commercial.

Votre mission principale sera d'intervenir en droit de la construction pour des promoteurs immobiliers mais vous aurez aussi à traiter des dossiers en contentieux commercial auprès d'une clientèle variée.

Une première expérience de deux ou trois ans dans un cabinet d'avocats d'affaires est souhaitée.

Vous bénéficierez d'un environnement de travail stimulant auprès de professionnels bienveillants.


Les logiciels ATS automatisant le sourcing et le tri des CV


Trier un nombre important de CV en un temps record relève du défi pour les services RH, notamment dans les entreprises qui reçoivent massivement de nouvelles candidatures. Pour s’épargner cette tâche fastidieuse, certains recruteurs utilisent un ATS (Applicant Tracking System). En effet, cette solution automatisée filtre les données et recoupe les informations.


Ces logiciels fonctionnent au moyen d’algorithmes très performants et répondent aux critères de sélection prédéfinis par les services RH des entreprises. Ils sont capables d’effectuer des analyses sémantiques, de repérer des compétences techniques, des soft-skills et des expériences précises dans les CV des candidats. À la clé : moins d’erreurs de tri et une objectivité détachée des biais cognitifs humains.



Les chatbots utilisés lors des entretiens préliminaires


Les entreprises ont de plus en plus souvent recours aux chatbots ou assistants virtuels pour automatiser leurs entretiens préliminaires. Les algorithmes des chatbots permettent de tenir une conversation écrite ou orale avec les aspirants au poste afin de repérer les meilleurs candidats.


Concrètement, ces robots posent des questions basiques aux candidats afin de s’assurer que leur profil coïncide bien avec les exigences minimales du poste. Les questions portent par exemple sur la formation des candidats, leur expérience, ou encore leurs compétences. En ce qui les concerne, les postulants ont la possibilité d’interroger les chatbots à propos de l’entreprise et de la fiche de poste.



Les logiciels analysant la communication verbale, non verbale et paraverbale des candidats


Un algorithme extrêmement poussé est capable d’analyser à la fois les réponses des candidats, leurs discours et les expressions de leur visage à partir d’une vidéo. Dans ce cas de figure, les candidats se filment et répondent à une série de questions déterminées en fonction du poste à pourvoir.


L’intelligence artificielle passe ensuite au crible la communication verbale, non verbale (le regard ou les mimiques du visage par exemple) et paraverbale (le ton de la voix ou le rythme du discours) de chaque candidat afin de détecter s’il possède les qualités attendues. Cet outil va au-delà de l’analyse sémantique du CV et tient également à distance les biais cognitifs.



Les tests psychométriques automatisés


Les tests psychométriques continuent de faire leurs preuves dans de nombreux scénarios de recrutement. Qu’il s’agisse de recruter des talents pour des postes spécifiques ou pour des postes peu qualifiés, l’automatisation de ces tests offre une interprétation objective des résultats obtenus par le candidat.


Couplé à d’autres outils, il s’agit d’un premier aperçu intéressant pour se figurer le champ des compétences des candidats. L’enjeu pour les entreprises est de se faire accompagner pour choisir les tests les plus adaptés au poste proposé.


L’intelligence artificielle, une technologie au service des entreprises et des recruteurs


Incontestablement, l’intelligence artificielle présente de multiples avantages en matière de recrutement. Au gain de temps considérable, s’ajoute une forme de neutralité dans les processus de sourcing et de présélection des candidats. Un atout de taille pour les entreprises désireuses d’améliorer l’expérience candidat et d’attirer les jeunes talents.


Un gain de temps non négligeable pour les professionnels du recrutement


Publication des offres d’emploi, tri des informations fournies par les CV, recoupement des données, édition et envoi des convocations aux entretiens d’embauche : les solutions basées sur l’intelligence artificielle sont aisément capables de gérer ces tâches chronophages. Selon une étude menée par le cabinet de recrutement Robert Walters, le premier avantage de l’intelligence artificielle pour les recruteurs repose sans surprise sur le gain de temps et d’argent !



Des phases de sourcing et de présélection tendant vers plus d’objectivité


Les algorithmes tendent vers une plus grande objectivité dans les processus de recrutement. Ainsi, l’intelligence artificielle évite aux entreprises de passer à côté de certains profils. Suivre un algorithme en se détachant de ses biais cognitifs dans les phases de sourcing et de présélection : il s’agit là d’une méthodologie efficace pour construire les conditions d’un recrutement équitable et éthique, en fonction des données analysées.


La possibilité d’améliorer l’expérience candidat et sa marque employeur


L’utilisation éthique de l’intelligence artificielle présente un impact positif sur l’expérience candidat. LinkedIn Talent Solutions permet aux candidats de déposer facilement leur candidature, depuis le réseau social professionnel ou le jobboard de l’entreprise. Un bon point pour leur marque employeur ! Les candidats apprécient eux aussi le temps gagné et l’objectivité des outils de machine learning durant le processus de recrutement.


Un recrutement reste avant tout une affaire de rencontre


Si le potentiel de l’intelligence artificielle a encore beaucoup à offrir aux ressources humaines et aux candidats, la figure du recruteur est loin de s’effacer derrière les algorithmes. Tous ces outils sont de précieux assistants qui ne sont pas près de remplacer les recruteurs.


L’intelligence artificielle : un moyen de recruter, et non une fin en soi


Les ATS et autres solutions comme celles proposées par LinkedIn ont été conçus pour faciliter le quotidien des ressources humaines et des cabinets de recrutement. Ces outils représentent donc un moyen efficient de mettre en avant les meilleurs candidats, c’est-à-dire les personnes les plus à même de correspondre aux savoir-faire, aux savoir-être et à la culture de l’entreprise. Grâce aux tâches automatisés, le recruteur possède une enveloppe de temps plus importante, qu’il peut consacrer aux entretiens d’embauche par exemple.


L’intuition et la sensibilité : deux qualités humaines irremplaçables chez un recruteur


Chaque processus de recrutement fait appel à la sensibilité et à l’intelligence émotionnelle du recruteur. Certes, les entreprises recherchent des compétences techniques chez leurs futurs collaborateurs. Néanmoins, elles souhaitent à la fois accueillir des personnalités capables de s’intégrer dans le groupe et fidéliser leurs collaborateurs sur le long terme. Une raison de plus pour faire appel à des cabinets de recrutement conscients du désengagement des salariés.


La réussite des recrutements repose donc sur la valeur ajoutée des professionnels du recrutement. Les échanges avec chaque candidat représentent autant d’occasions de déceler ses talents et sa personnalité. En somme, des qualités humaines comme l’intuition et l’empathie restent au cœur d’un processus de recrutement gagnant.


Le potentiel de l’IA en matière de recrutement ne se dément pas. L’utilisation des nouvelles technologies fait d’ailleurs partie des grandes tendances RH de l’année. La puissance des algorithmes et du machine learning ouvre un large panel de possibles, tant pour les recruteurs que pour les candidats.


Au-delà des débats stériles au sujet de l’intelligence artificielle dans le recrutement, il semble important de rappeler le rôle des logiciels de tri, de conversation et d’analyse. Les algorithmes demeurent ni plus ni moins des outils soumis à la sagacité des professionnels du recrutement. Vous souhaitez recruter de nouveaux talents grâce à des solutions technologiques innovantes ? Le cabinet de recrutement Rinnovo met son expertise au service de vos succès futurs.

222 vues0 commentaire

Comments


bottom of page