top of page
  • antoinevalle

Emploi des cadres : 10 métiers qualifiés qui recrutent massivement

Tous les ans, le cabinet de recrutement Robert Half dévoile son palmarès des 10 métiers qualifiés les plus recherchés par les employeurs en France. Les "jobs en or" retenus ces deux dernières années marquent une évolution des priorités au sein des entreprises, reflet des défis économiques et technologiques auxquels elles font face.


L’édition de 2022 mettait l'accent sur les métiers de la comptabilité, de la gestion financière et du marketing numérique. À l’approche de 2024, les fonctions en lien avec les RH, la sécurité des systèmes d'information et la gestion des ventes se démarquent nettement, même si les métiers de la comptabilité occupent toujours le devant de la scène.


Que vous souhaitiez changer de carrière ou vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Missions phares, compétences recherchées, rémunération, évolution de carrière : le cabinet de recrutement Rinnovo revient sur ces 10 métiers qui recrutent massivement à des postes de cadres.


Podium illustrant le palmarès des 10 métiers qui recrutent des cadres en entreprise.

​Les 10 métiers qui recrutent

​Les raisons d’un tel succès

Responsable ADV (Administration des ventes)

​La croissance des entreprises reste corrélée à la gestion des ventes et des achats, d’autant plus dans un contexte économique qui tourne au ralenti, marqué par l’inflation et une concurrence féroce à l’international.

Chargé des Ressources Humaines

​Pour rester compétitives, les entreprises ont tout intérêt à améliorer l’expérience candidat et à retenir les talents, notamment en prenant leurs besoins en compte. Impossible de faire l’impasse sur le rôle central des RH et la valeur du capital humain.

Gestionnaire de paie

​Face au désengagement des salariés, les départs des gestionnaires de paie se sont multipliés dans de nombreux secteurs. Or, aucune organisation ne peut se passer d’un gestionnaire de paie compétent, d’où les postes à pourvoir urgemment.

Comptable général

​Les employeurs recherchent sans cesse de nouveaux talents afin d’adopter les stratégies les plus pertinentes au regard des éléments comptables.

Comptable fournisseurs

​Les process des services comptables prenant de nouveaux virages, de nombreuses entreprises désirent attirer des professionnels qui allient saisie comptable fournisseurs et gestion de volumes importants.

Responsable administratif et financier

​Les dirigeants des entreprises en croissance recherchent activement le soutien et les conseils de professionnels capables de prendre de la hauteur pour les aiguiller dans leur stratégie et leur prise de décision.

RSSI

​La digitalisation des entreprises n’est pas sans risques et sans contraintes, d’où la nécessité d’un tel expert aux côtés de la Direction Générale.

Chef de projet IT

​Les offres d’emploi ne manquent pas en raison de la digitalisation des entreprises et de leurs besoins d’évolution.

Juriste spécialisé dans le secteur de la finance

​Les entreprises du secteur financier recherchent des profils capables de croiser connaissances juridiques et aspects opérationnels.

Juriste spécialisé en droit des données et des nouvelles technologies

​De l’évolution du droit numérique découlent de nouvelles réglementations et législations ; de nouveaux risques également : autant d’aspects que seul un juriste spécialisé sait manier.



1 – Responsable ADV (Administration des ventes), en tête des métiers qui recrutent le plus


Le responsable ADV supervise l'intégralité des flux de ventes, de la commande à l'étape de la facturation. Cela inclut la gestion des litiges logistiques et financiers qui surviennent parfois au cours du processus. Ce professionnel veille à ce que toutes les commandes soient traitées de manière efficace et en temps opportun, tout en maintenant un haut niveau de service client. En somme, il est le garant de la fluidité des opérations de vente.


Pour exceller dans ce poste, plusieurs savoir-faire s’avèrent essentiels : une maîtrise approfondie des outils informatiques tels que SAP et Excel, un excellent sens du service client, une grande réactivité et la capacité à travailler efficacement dans des situations d'urgence. Ce métier implique une résolution rapide des litiges et une coordination efficace des activités au sein des différentes équipes.


D’après le cabinet Robert Half, la rémunération pour le poste de responsable ADV varie en fonction de l'expérience et des compétences du candidat. La rémunération annuelle brute se situe généralement entre 45 000 euros et 55 000 euros.


Avec de l'expérience, un responsable ADV peut évoluer vers un emploi de direction au sein du service client ou de la chaîne logistique. Une formation continue dans les domaines de la gestion des opérations et de la logistique constitue un précieux atout pour progresser dans sa carrière.


2 – Chargé des Ressources Humaines


Les multiples missions du chargé des Ressources Humaines peuvent inclure le pilotage de la politique RH, l'administration du personnel, la définition des stratégies de recrutement comme l’inbound recruiting, le marketing RH, la gestion des carrières et des parcours de formation, ou encore celle des salaires et avantages sociaux. Veiller au bien-être des employés tout en participant au succès de l'entreprise : tel est l’objectif du chargé RH.


Le chargé des Ressources Humaines possède idéalement des compétences en communication, en résolution de conflits et en gestion du changement. Ce dernier s'adapte à l'évolution des besoins de l'entreprise et des employés. Il travaille de manière autonome, tout en démontrant son esprit d’équipe au travail, ainsi qu’une compréhension approfondie de la législation et des normes RH.


Selon l'expérience et la taille de l'entreprise, sa rémunération brute oscille entre 40 000 euros et 60 000 euros par an. En accumulant des compétences, un chargé des Ressources Humaines progresse logiquement vers un poste de direction des Ressources Humaines. Une formation en management ouvre aussi des portes.


3 – Gestionnaire de paie


Le gestionnaire de paie répertorie, vérifie et traite toutes les informations relatives à la rémunération des employés afin d’éditer les bulletins de paie. En plus de cette responsabilité centrale, il prend en charge des tâches liées à la gestion technique et administrative du personnel, telles que la Déclaration Préalable à l'Embauche (DPAE) et la rédaction de contrats de travail, voire la mise en place de la Déclaration Sociale Nominative (DSN).


Pour s’épanouir dans ce métier, il est essentiel de posséder de solides compétences en mathématiques, une grande attention aux détails, une connaissance approfondie des réglementations en matière de paie et de sécurité sociale, ainsi qu'une maîtrise des logiciels de gestion de paie. L’organisation, la discrétion et la capacité à manipuler des données sensibles sont indispensables, peu importe le secteur d’activité.


La rémunération annuelle brute d'un gestionnaire de paie s'échelonne de 35 000 euros à 55 000 euros. Ce dernier peut envisager par la suite de devenir responsable de la paie, de gérer une équipe de gestionnaires, ou même de se spécialiser dans des domaines liés aux ressources humaines, s’il suit des formations complémentaires pour développer de nouvelles compétences.


4 – Comptable général


Principal collaborateur du directeur comptable, le comptable général occupe une position centrale, quel que soit le secteur d’activité. Ce dernier contrôle la comptabilité auxiliaire, notamment la comptabilité clients et la trésorerie. Il enregistre les opérations comptables, établit des documents fiscaux et vérifie les transactions bancaires. Il est le gardien des livres comptables et assure leur conformité.


Tout comptable général est censé démontrer une grande rigueur, une curiosité pour l'application des normes comptables en France et à l’étranger, ainsi qu’une excellente maîtrise des outils propres à son domaine. La capacité à analyser les données financières, à travailler de manière autonome et à gérer les clôtures comptables demeurent des compétences cruciales.


La rémunération brute d'un comptable général s’échelonne entre 35 000 euros et 45 000 euros par an. Après quelques années d'expérience, diverses possibilités d'évolution de carrière se présentent : responsable comptable, voire poste de direction financière.


5 – Comptable fournisseurs, un métier qui recrute massivement


Acteur clé de l'équipe comptable, le comptable fournisseurs est l’expert des transactions comptables liées aux fournisseurs. Cela inclut la saisie des factures, le suivi des paiements et l’enregistrement des opérations dans les comptes de l'entreprise. Son rôle dans le maintien de relations commerciales positives avec les fournisseurs constitue un vrai plus.


Ce métier représente une excellente piste dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Le comptable spécialisé démontre une grande attention aux détails, une excellente maîtrise des processus comptables et une capacité à gérer efficacement un grand volume de transactions. Une communication fluide avec les fournisseurs et les autres départements internes s’avère centrale dans ce métier.


En général, un comptable fournisseurs gagne entre 28 000 euros et 35 000 euros bruts par an. Avec l’expérience, il est possible d’occuper des responsabilités plus larges au sein du département comptable, ou même d'accéder à un poste de gestionnaire financier.


6 – Responsable administratif et financier


Par sa position stratégique, le responsable administratif et financier coordonne et supervise les aspects administratifs, financiers et comptables. Ses responsabilités incluent la gestion de la comptabilité, de la trésorerie, du contrôle de gestion, et la formulation d’une politique financière cohérente.


Pour réussir dans cette fonction, une expertise en comptabilité et finance, ainsi qu'une vision globale des opérations de l'entreprise, restent nécessaires Le responsable administratif conseille la direction sur des décisions importantes, lève des fonds si nécessaire et maintient l'équilibre budgétaire de l'entreprise. La polyvalence est indispensable afin d’accomplir des tâches variées. En effet, le RAF doit souvent prendre une part active dans des domaines tels que les Ressources Humaines et l'administration des ventes.


La rémunération d'un RAF débutant se situe aux alentours de 65 000 euros, celle d’un professionnel expérimenté atteint 85 000 euros. En matière d’évolution, un emploi à la direction financière d’une grande entreprise est envisageable. Devenir consultant financier indépendant s’inscrit également dans cette logique.


7 – RSSI


Parmi les métiers qui recrutent le plus, se détache le métier de RSSI (Responsable de la Sécurité des Systèmes d'Information). Les missions de ce maillon essentiel englobent la coordination, le support et la direction de la sécurité des systèmes d'information. Le RSSI gère les risques liés à la sécurité informatique et sensibilise les collaborateurs aux bonnes pratiques.


Le RSSI se démarque par son expertise en cybersécurité, ainsi que par sa capacité à élaborer des stratégies efficaces. Il connaît sur le bout des doigts les réglementations relatives à la sécurité des données, telles que le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).


En moyenne, la rémunération annuelle brute d’un RSSI se situe entre 80 000 euros et 100 000 euros. Dans sa carrière, il peut tendre vers des postes de direction des systèmes d'information (DSI), avec une dimension plus managériale. Dans cette configuration, il supervise l'ensemble de la technologie de l'information et de la sécurité informatique. Une orientation dans un domaine plus spécifique de la cybersécurité reste envisageable.


8 – Chef de projets IT


Pilote de l'évolution technologique au sein de l'entreprise, le chef de projet IT définit les budgets, les délais et les ressources nécessaires pour mener à bien les projets. Il coordonne les équipes, supervise la mise en place de systèmes informatiques, tout en s'assurant que les projets sont livrés conformément aux attentes. Il joue un rôle crucial dans la gestion du changement et dans la maintenance continue des solutions informatiques.


Gestion de projet, compréhension des technologies informatiques, vision claire des objectifs de l'entreprise : telles sont les qualités incontournables associées à ce métier. La capacité à mesurer l'impact des actions menées sur la croissance de l'entreprise reste fondamentale. Les entreprises recherchent également ces atouts : la coordination des équipes multidisciplinaires, la résolution de problèmes complexes, l’adaptation des stratégies en fonction des évolutions technologiques.


La rémunération annuelle moyenne d'un chef de projet IT se situe entre 40 000 euros et 70 000 euros. Les possibilités d'évolution vers des postes de direction des systèmes d'information (DSI), de direction de projet, voire de conseil, ne manquent pas.


9 – Juriste spécialisé dans le secteur financier


Un juriste expert en droit bancaire et financier peut choisir de travailler dans des entreprises du secteur de la finance. Ce spécialiste travaille en étroite collaboration avec d'autres départements pour s'assurer que les transactions respectent les lois et les réglementations en vigueur. Il reste la référence pour tout ce qui concerne les aspects juridiques des transactions financières au sein de l'entreprise. Il négocie et rédige divers types de contrats financiers, tels que des accords de prêt, des contrats d'investissement, et des accords de fusion et d'acquisition.


Pour réussir en tant que juriste d’entreprise, des connaissances juridiques solides s’accompagnent idéalement d’une compréhension approfondie des lois financières et commerciales, d’une capacité à travailler sous pression et à communiquer avec les parties prenantes internes et externes. Le juriste analyse les risques liés aux transactions financières et prodigue des conseils avisés.


La rémunération annuelle brute d'un juriste débutant se chiffre aux alentours de 80 000 euros. Celle d’un profil senior atteint 180 000 euros. Avec l’expérience, un juriste spécialisé en finance peut aspirer à un poste de direction juridique au sein d’une grande entreprise. Une spécialisation dans l’un des domaines du droit financier, comme la conformité réglementaire ou les litiges financiers, s’avère tout aussi séduisante.

10 – Juriste spécialisé en droit des données et des nouvelles technologies


Depuis la mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), de nombreux employeurs désirent recruter un juriste RGPD qui porte souvent le titre de Data Protection Officer (DPO). Ce dernier veille à ce que l’organisation soit en règle avec la protection des données personnelles. Il négocie et rédige des contrats conformes aux exigences du RGPD, assure le suivi des obligations liées à la protection des données. Ce spécialiste propose des formations aux employés sur les bonnes pratiques en matière de traitement des données personnelles. Il prend en charge les demandes d'exercice des droits des individus sur leurs données personnelles.


Ce juriste spécialisé possède une solide expertise en droit de la protection des données, ainsi qu'une bonne compréhension des réglementations en France et à l’international dans ce volet. Il analyse les processus internes de l'entreprise et propose des mesures correctives pour assurer la conformité. Un goût pour la communication et la transmission s’avère essentiel pour sensibiliser les collaborateurs à la protection des données.


La rémunération brute d'un DPO débute à 45 000 euros et atteint 70 000 euros après quelques années d’expérience. Une telle carrière permet de briguer des postes au sein du département juridique dans de nombreux secteurs, notamment en tant que responsable de la conformité RGPD. Il est également possible de valoriser son expertise professionnelle en devenant consultant en protection des données. Il s’agit alors de proposer ses services à différentes entreprises pour les aider à se conformer aux réglementations en matière de protection des données.


Devant les multiples menaces auxquelles elles sont confrontées, les entreprises recherchent aussi des juristes spécialisés en cybersécurité : ils contribuent à réduire les risques qui pèsent sur les données et à renforcer la sécurité numérique de l’organisation. Les dangers sur la toile sont variés : piratage, vol et violation de données, rançonnage, atteintes à la e-réputation et à la vie privée des clients/collaborateurs, désinformation en ligne. Ce juriste tient à distance les pertes financières et les attaques liées à la réputation. Les salaires pratiqués pour cette fonction sont similaires à ceux qui sont versés à un DPO.



Vous dirigez une entreprise dans le secteur du droit et souhaitez attirer des profils talentueux dans le cadre de vos recrutements ? Vous êtes candidat, en reconversion professionnelle ou non, et recherchez activement un emploi ? Le cabinet de recrutement Rinnovo s’attache à connecter les entreprises en croissance avec leurs futurs talents.

74 vues0 commentaire

Comments


bottom of page